Internet des objets : M2M Solution et Myxyty lèvent 1,7 M€ au total

M2M Solution et Myxyty, 2 startups fondées par Olivier Courtade ont annoncées conjointement une nouvelle levée de fonds auprès de Frédéric Day, industriel des Bouches-du-Rhône, à la hauteur respectivement de 1 et 0,7 millions d’euros pour se développer.

Les deux startups fondées et gérées en parallèle par Olivier Courtade continuent d’évoluer conjointement : elles ont annoncées simultanément une levée de fonds auprès du même investisseur, Frédéric Day, fondateur de Soluscope (une entreprise de désinfection de matériel hospitalier d’Aubagne vendue l’année dernière) qui était déjà proche de M2M Solution –qui reçoit 1 million– et Myxyty –qui reçoit 700.000€– et compte ainsi les aider à se développer à l’international. Une levée de fonds plus importante devrait intervenir en fin d’année, pour un montant avoisinant les 10 millions.

m2msolution-logo

Rappelons qu’il y a quelques jours, Delta Dore avait officialisé le rachat de Lifedomus, une offre domotique haut-de-gamme. Tandis que Myxyty est un acteur montant de la e-domotique, M2M Solution s’adresse davantage au B2B ; Olivier Courtade explique :

“Cet investissement est réalisé toujours dans logique du développement des activités de maison connectée. Frédéric Day nous apporte son expérience dans les process industriels du médical, dans la stratégie à mener dans le monde de la santé ainsi que ses compétences à l’international.”

myxyty-myxybox-iphone

En effet, la doublette a de grandes ambitions hors des frontières nationales et continue de déployer son offre de box domotique chez des distributeurs comme Castorama. D’importants contrats avec Sagemcom, un des leaders européens sur le marché des décodeurs et des passerelles résidentielles, ainsi qu’avec des opérateurs télécoms qui déploient des solutions domotiques pour leurs clients, semblent avoir convaincu Frédéric Day d’investir dans l’une et l’autre des entités, qui travaillent de concert depuis plusieurs mois.

“La levée de fonds nous permettra surtout de nous ouvrir à l’international. Aujourd’hui, nous avons commencé à nous déployer en Europe. Mais nous voulons nous développer sur trois marchés étrangers principaux plus lointains : l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et le Moyen-Orient. Nous cherchons donc à accompagner nos clients sur ces marchés internationaux en leur offrant du support à nos produits. Nous comptons nous implanter dans ces trois grands secteurs notamment à travers des partenaires locaux.”