De quelle manière isoler ses tuyaux d’eau chaude ?

Isolation

Aussi appelée calorifugeage, l’isolation des canalisations d’eau est une opération indispensable pour faire des économies énergétiques. Elle permet d’éviter les pertes de chaleur, notamment lorsque les tuyaux traversent une zone non-chauffée. En choisissant d’isoler vos tuyauteries, vous serez également assuré qu’elles soient bien protégées contre les gelées hivernales. Pour ce faire, diverses solutions peuvent être envisagées : pose de manchons souples, utilisation de laine de roche, etc.

Quels sont les différents procédés pour isoler ses tuyaux ?

Depuis 2005, la réglementation thermique impose l’isolation des canalisations au sein d’une nouvelle construction. Toutefois, si vous avez acheté une ancienne maison, il est possible que la tuyauterie ne soit pas suffisamment isolée. Pour optimiser le confort de votre habitation et lutter contre les déperditions énergétiques, plusieurs solutions sont à votre disposition :

  • La pose de manchons souples : simple et économique, cette technique de calorifugeage est très répandue. Elle consiste à recouvrir les tuyaux avec des manchons ou des coquilles conçus en fibres minérales ou en mousse élastomère.
  • L’utilisation de la laine de roche : moins courante et plus complexe, cette technique a néanmoins prouvé son efficacité en termes de performances thermiques.
  • Le traçage : cette opération doit être effectuée par un professionnel. Ce dernier insère un câble électrique le long des canalisations d’eau. Chacun de ces deux éléments est ensuite enduit d’un produit isolant.

Pour plus d’informations sur le calorifugeage, vous pouvez aussi consulter le site www.moncalorifugeagegratuit.fr/.

Quels sont les avantages d’une tuyauterie isolée ?

Souvent, le chauffe-eau d’une habitation est situé loin des pièces d’habitation et dans une zone non chauffée (garage, cave, buanderie, etc). L’eau chaude peut donc être amenée à parcourir une longue distance dans les canalisations. On estime que le chemin parcouru associé à une tuyauterie insuffisamment isolée, peut faire perdre à l’eau jusqu’à 20 % de ses calories. Pour pallier ces déperditions énergétiques, le calorifugeage des tuyaux s’impose. Peu onéreuse, cette opération procure de nombreux bénéfices. Elle est notamment reconnue pour :

  • contribuer à la bonne maîtrise des températures et à la conservation de la chaleur dans les réseaux ;
  • favoriser les économies d’énergie (au moins 10 % de dépenses énergétiques en moins chaque année) ;
  • améliorer l’esthétisme des canalisations visibles ;
  • renforcer l’isolation acoustique pour toujours plus de confort.

Comment améliorer l’efficacité énergétique de votre installation et faire des économies ?

Vous pouvez aussi lutter contre les pertes d’énergie en suivant les recommandations suivantes :

  • Veillez à installer vos tuyaux dans des zones suffisamment chauffées afin de réduire les pertes de chaleur.
  • Faites attention à le longueur de votre installation de tuyauterie. Un réseau court permet de limiter les déperditions thermiques. De plus, sa pose vous coûtera moins cher que pour un long réseau.
  • Pour l’eau chaude sanitaire, veillez à ce que les points de distribution soient situés à proximité du chauffe-eau. En agissant ainsi, le délai d’attente sera diminué lorsque vous puiserez de l’eau.

Si néanmoins le calorifugeage de vos tuyaux d’eau s’impose, pensez à vous renseigner sur votre éligibilité à la prime énergie. En effet, cette dernière peut couvrir une partie ou la totalité des travaux à effectuer si vous remplissez les conditions requises (logement construit depuis au moins deux ans, longueur de la tuyauterie d’au moins 350 m, etc).

Comment bien choisir son alarme maison ?
Comment installer un système de vidéosurveillance ?